Les Chemins du Roman en Mâconnais Sud Bourgogne

Dans le Mâconnais, Clunisois et Tournugeois, l’inventaire des églises romanes a commencé en 2009 par une première campagne de relevés architecturaux à Saint-Hippolyte (commune de Bonnay) qui s’est poursuivi jusqu’en 2019 avec les facultés d’architecture de Budapest et de Kyoto qui ont inventorié 16 églises romanes sur ce territoire.

Le programme de mise en valeur du patrimoine roman dans le PETR (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural) Mâconnais Sud Bourgogne a concerné 123 communes regroupées au sein de 4 intercommunalités, dont 120 églises et chapelles romanes, et une vingtaine de bâtiments civils de l’époque médiévale. En Mâconnais Clunisois et Tournugeois, c’est une nouvelle extension des « Chemins du Roman » dans le quart sud-est du département de Saône-et-Loire. Lancé en 2015 auprès des élus du Pays Sud Bourgogne, le projet a connu une longue phase d’incertitude en 2016 et 2017, pour ressurgir à l’automne 2018. Le 26 septembre 2018, les élus du PETR Mâconnais Sud Bourgogne ont validé le projet de mise en valeur des églises romanes, avec un plan de financement à hauteur de 302 000 €.

Suite à un appel d’offres lancé le 9 novembre 2018, le CEP a été finalement choisi, le 17 janvier 2019, comme prestataire, parmi une quinzaine d’autres candidats français et étrangers. L’acte d’engagement a été signé le 15 mars 2019, par Mme Christine Robin, présidente du PETR. L’opération d’inventaire et mise en valeur des 120 édifices romans était prévue initialement pour une durée de 8 mois (mars-novembre 2019). Elle a duré, en fait, 18 mois (de mars 2019 à fin août 2020). Elle s’est déroulée en deux phases distinctes.

 

La première phase a consisté à réaliser  l’inventaire des 120 églises et chapelles entièrement ou partiellement romanes dans les limites du PETR Mâconnais Sud Bourgogne ainsi que 23 autres sites civils (châteaux, maisons romanes…). Une base de données originale sur le patrimoine de cette zone a été créée et alimentée par Estelle Dubuisson (chargée de mission pendant 18 mois au CEP) et est accessible sur le site « Wikipays » (https://wiki-macon-sud-bourgogne.fr). La mise en réseau des églises s’est logiquement faite avec 3 circuits autour des édifices majeurs, à savoir l’Abbaye de Cluny, l’Abbatiale Saint-Philibert de Tournus et l’ancienne cathédrale Saint-Vincent de Mâcon. Des milliers de photographies, prises par notre collègue Patrick Gelet, ont été mises en ligne et permettent une description détaillée des édifices.

La deuxième phase a concerné la mise en valeur touristique. 104 pupitres offrant des informations sur l’histoire, l’architecture et la sculpture (en français et en anglais) ont été réalisés et mis en place devant chacun des édifices. Un QR code et une puce NFC qui peuvent être lus au moyen d’un smartphone renvoie vers une page détaillée sur le site « Wikipays ». à l’intérieur des édifices, le visiteur trouve à sa disposition une fiche descriptive trilingue (français, anglais, allemand). Le CEP avait à sa charge la rédaction intégrale de tous les textes descriptifs et des maquettes, tandis que les pupitres extérieurs ont réalisés par l’entreprise Thierry Matras (de Paray-le-Monial) qui avait déjà réalisé ce type de produit dans le département voisin de l’Allier, en collaboration avec le CEP.

Carte Pays Sud Bourgogne définitive avec
IMG_7421.jpg
IMG_7464.jpg